Alain BREYER

Casa Mobile

« …La caravane s’immobilise et prend racine. En se sédentarisant, elle rejoint l’un ou l’autre groupement de ses congénères, et se pare parfois d’annexes fixes elles aussi. Dans le même mouvement, le mobile home devient immobile. Il arrive que des nains de jardin croisent à son pourtour. Les terrains de camping se font aussi villages, durablement implantés, peuplés de résidents tantôt intermittents, le temps des vacances ou des fins de semaines, à moins qu’il ne s’agisse que d’occupations diurnes, tantôt permanents, à demeure définitivement. La caravane sédentaire n’est plus résidence secondaire, mais bien principale. Il arrive qu’elle se double d’une autre caravane, destinée à retrouver sa fonction habituelle de transhumance des vacances et autres périodes de loisirs.
C’est ainsi que se constituent des populations d’un type nouveau. Rarement issus des beaux quartiers ou titulaires de hauts revenus, les habitants de ces campements immobilisés, si habilement photographiés par Alain Breyer, partagent des sociabilités originales souvent empreintes d’une dose plus considérable de solidarité que dans des habitats plus courants. Tous, cependant, ne sont pas arrivés dans ces villages à la suite de revers de fortune. La participation à cette forme de culture crypto-urbaine repose sur un volontariat dans lequel on pourrait déceler quelques traces de nostalgie. Celle d’un monde de quartier, de coron, de « coin », qui disparait de l’univers citadin d’aujourd’hui…. »

Claude Javeau

Reporter photographe indépendant depuis 1985. Professeur de photographie depuis 1986. Etudes supérieures d’Arts Plastiques au “75” à Bruxelles en section photographie.